Découvrez les trésors de la Thaïlande dans ses parcs nationaux

La splendide nation thaïlandaise, souvent surnommée le « pays du sourire », possède un authentique paradis pour les amateurs de la nature. Les trésors chatoyants de la Thaïlande dépassent de loin les reliques bouddhistes dorées, ses marchés de rue et ses plages. Il s’agit d’un domaine ponctué de forêts tropicales anciennes et de fonds marins peuplés de faune et de flore marines.

Le parc national de Phu Kradueng

Dans la province de Loei, au nord-est du pays, le parc national de Phu Kradueng offre un plateau qui culmine à jusqu’à 1 200 mètres au-dessus de la plaine. La traversée jusqu’au sommet du parc est une escapade ardue mais gratifiante, le chemin étant bordé de forêts de conifères et de prairies aux couleurs vives. De plus, les peintures préhistoriques des falaises et les ruines des temples confèrent à la randonnée un caractère intriguant, amplifiant la récompense des vues magnifiques au sommet du parc.

Le parc national d’Erawan

La province de Kanchanaburi est le théâtre de l’enchantement du parc national d’Erawan, qui se caractérise par la présence de chutes d’eau qui dévalent sept niveaux, à l’image de la forme céleste de l’éléphant à trois têtes. En effet, ces chutes forment des bassins invitants de couleur turquoise, chaque niveau offrant une oasis de sérénité pour une baignade rafraîchissante au milieu des sentiers aménagés dans un calme paisible.

Le parc national de Doi Inthanon

Pour les amoureux de la montagne, le parc national de Doi Inthanon, situé à Chiang Mai, détient la couronne du plus haut sommet de Thaïlande, culminant à 2 565 mètres. Dans ce parc, une multitude de chutes d’eau, de statues anciennes et de villages de montagne se côtoient pour créer un lieu de villégiature calme. Parmi les plus remarquables, les Chedis jumeaux, monuments à la royauté du royaume, sont perchés dans les hauteurs et offrent une vue panoramique sur la vallée en contrebas.

Le parc national de Khao Yai

En tant que premier parc national du pays, le parc national de Khao Yai, situé au nord-est de la capitale, constitue véritablement la pierre angulaire de la diversité écologique. Plus de 280 espèces d’oiseaux et une collection de mammifères, y compris les tigres, les ours malais et le majestueux éléphant d’Asie, se cachent dans cette vaste réserve. De nombreux sentiers s’adressent à tous les niveaux de randonneurs et mènent aux magnifiques paysages de la chute d’eau de Haew Narok. À la tombée du jour, une exposition de chauves-souris qui émergent de leurs grottes au coucher du soleil apporte son lot de merveilles nocturnes.

Le parc national de Kaeng Krachan

À la frontière entre la Thaïlande et la Birmanie, le parc national de Kaeng Krachan est la plus grande réserve de flore du pays. Composé de forêts denses à feuilles persistantes, de prairies ouvertes et d’énigmatiques forêts, ce parc national est considéré comme un centre de biodiversité, agrémenté d’une multitude d’espèces d’oiseaux qui représentent plus de la moitié de la population d’oiseaux de la Thaïlande. Pour les explorateurs avertis, les paysages panoramiques du parc sont visibles depuis les points de vue les plus élevés.

Le parc national de Khao Sok

Situé au cœur de la province de Surat Thani, le parc national de Khao Sok est un musée vivant de l’histoire naturelle, avec une forêt tropicale plus diversifiée que l’Amazonie et datant de plus de 160 millions d’années. Le lac Cheow Lan fait figure de reflet du ciel, et invite les aventuriers le long de sa surface dans un kayak, ou à s’embarquer pour des randonnées dans les profondeurs de la jungle. Dans ce sanctuaire, les oiseaux exotiques montent en flèche et des créatures telles que les tapirs et les langurs se promènent dans le feuillage.

Le parc national de Mu Ko Ang Thong

La constellation de plus de 40 îles du parc national de Mu Ko Ang Thong est un exemple de charme intact, tissé d’un paysage de formations karstiques, de jungles vertes et de lagons dissimulés qui reste en grande partie inconnu. La plongée en apnée, le kayak et les randonnées vers des points de vue étonnants, notamment le lagon isolé de Koh Mae, accessible par un passage caché, offrent aux visiteurs des aventures uniques

Le parc national des îles Similan

Sous les vagues du parc national des îles Similan se cache un paradis pour les plongeurs, qui découvre des eaux claires à la visibilité apparemment infinie, et une vie marine d’une grande richesse. Au-dessus de la marée, un sanctuaire aviaire se dresse à côté de plages de sable blanc et d’eaux cristallines propices à la détente, et de jungles propices aux évasions dans la nature.

Conclusion

Les parcs nationaux de Thaïlande témoignent de la grandeur de la nature et de l’engagement du pays à préserver ses paysages pour les générations à venir. Véritables lieux d’évasion, ils constituent une invitation au dépaysement et à la découverte d’un monde marqué par l’harmonie entre les êtres humains et la nature. Peu importe la destination, plongée au cœur des canopées ou ascension des sommets couverts de brume, les parcs nationaux sont les portes d’accès à certaines des splendeurs les plus profondes de la Thaïlande. Si vous souhaitez en visiter quelques-uns lors de votre prochain voyage, vous pouvez les ajouter à ce circuit de 21 jours présenté sur https://la-thailande-et-l-asie.com/nos-conseils-de-circuit-en-thailande-de-3-semaines/.